Blog

Avant le réveil !

Avant le réveil !

7788516282 emmanuel macron au soir de sa victoire a la presidentielle le 3 mai 2017

Une année se termine, avec son lot de joies

Avec ses drames, ses peurs, ses instants précieux

Pourtant, nous venons de vivre un séisme

Il y a un an, tous étaient sur la ligne de départ.

 

On se disait, la gauche, le centre, les extrêmes.

On faisait des paris, on parlait en famille.

Et puis le jeu de quilles a commencé

La droite explosée, la gauche humiliée.

 

Les extrêmes renvoyés dans leur néant

Un gamin de 39 ans a raflé la mise

On se disait bravo ! De la nouveauté !

Silence complaisant des uns, mystification.

 

Il vous regarde en sachant qu’il est fort

Il nous fait avaler de grosses couleuvres

Il bombe le torse pour critiquer les faibles

Il sert la soupe aux puissants, dit merci.

 

En même temps est sa formule magique

De gauche, en même temps de droite

Jeune et en même temps si conservateur

Sympathique et en même temps manipulateur

 

Une France anesthésiée, envoutée par ses mots

Une presse servile, des banquiers frétillants

Je ne reconnais plus ce pays, un élan cassé.  

Démocratie ! Contradiction réveillez-vous !

 

J’ose croire que d’autres voix vont jaillir

Qu’il y aura une presse pour investiguer

Des hommes, des femmes pour réfléchir

Pour ne pas lui laisser toutes les clés.

 

Au pays des lumières, il faut la rallumer

L’avenir n’est pas un compte d’exploitation

La France n’est pas une start-up, gagner vite

La vieille dame va se réveiller, c’est parfois brutal !

Amis censeurs !

France baillon 2 0a221

 

Amis censeurs….

 

Si je te parle d’une jolie crèche, je suis suspect !

Si je te parle d’un copain noir, quelle horreur…

Si je me moque d’une copine, l’affreux homme !

Si je dis homo au lieu de gay, je suis foutu.

 

Je ne suis pas toujours drôle, mais je suis libre.

Libre de rire de tout et d’abord de moi-même.

Quel est ce monde que vous voulez nous offrir

La parole contrôlée, une police du bien parlé !

 

Demain peut-être, se réunir dans des caves

Ecouter Desproges, Coluche, en cachette

Se rappeler le temps ou les cons se taisaient

Pour laisser à chacun son libre arbitre.

 

Jurez-moi qu’en supprimant les mots

On tuera le racisme, les violences

Les agressions sur les femmes, les homos

Douce utopie, vous le découvrirez.

 

Je suis déjà un vieux, et je vous emmerde !

Je respecte les femmes, les noirs, les handicapés…

Et même les cons ! Vous ne risquez rien.

Préparez vos pierres pour me lapider !

 

Je vais rester chez moi, écouter Brassens

Ferrat où Brel, branchez vos micros !

Au pays de Voltaire, Montesquieu et Guitry

C’est avec le rire, que l’on brise les murs.

 

Amis censeurs ! Vous n’aurez pas mon silence !

Pousse petit homme

Pousse petit homme !

16806768 10212162942488752 8544546827668792336 n

Tu commences à te mettre debout, à regarder le monde sous un autre angle. Tu devines que bientôt tes jambes t’apporteront une nouvelle liberté.

Comme un petit arbre dans une forêt, tu es protégé par les plus grands. Tes parents sont là pour te réchauffer quand il fait froid, pour te faire du vent quand il fait trop chaud, pour te rassurer quand l’orage gronde, pour t’abriter quand il pleut très fort.

Je suis parmi les vieux arbres qui t’entourent. Emu de te voir grandir, heureux de t’entendre rire. Et puis parfois, un peu préoccupé par l’avenir.

Comment sera cette forêt quand tu deviendras un homme ? Quel sol laisserons-nous pour tes racines ?

Tout va si vite !

Comme il est compliqué d’imaginer le monde dans lequel tu évolueras une fois adulte…La folie des hommes sera-t-elle sans fin ou bien certains auront-ils assez de forces pour inverser cette course vers l’absurde.

Et nous…

Quels conseils pouvons-nous t’offrir petit homme ?

Pour ma part je vais rester modeste…

Soigne tes racines, garde à jamais la saveur de la terre qui porte ton enfance…

Plus tard, probablement, tu vas parcourir le monde avec toujours plus de facilité. Pourtant, même si la terre est ronde il arrive qu’on se perde et qu’on ne sache plus d’où l’on vient. Pour affronter les bourrasques, résister aux caprices du temps il faut que tes racines soient solidement accrochées. La seule chose que nous pouvons vraiment t’apporter, ce sont de grands arrosoirs d’amour pour te rendre plus fort !

Et puis, la vie va avancer. Tu devras comme tous les arbres de notre forêt faire tes choix…Et nous serons nombreux à te donner des conseils…Souvent contradictoires…Ecoute nous…Mais surtout, décide toujours seul en fonction de tes propres envies !

Tu verras comme il est parfois compliqué de choisir de tourner à droite ou à gauche…Comme tous les autres, tu te tromperas parfois…Quelle importance tu apprendras toujours !    

Alors bienvenue petit homme !

Ta sève est toute verte et puissante…Et tu t’élances vers le ciel ! Moi, mon écorce blanchie et mes branches lentement retournent vers la terre…La vie est toujours un carrefour où nous nous croisons…

Alors petit homme ! Continue à nous offrir ton sourire, ton appétit de la vie…C’est une drogue très douce pour nos vieux jours à venir…

Accepte mon amour pour qu’il t’aide à devenir un homme !

Et puis que cette journée de double baptême, te recouvre de toutes les ondes bénéfiques, de tous ceux qui t’aiment…

Longue et belle vie à toi Mathis !

Ton grand père qui t’aime très fort.

 

Frédéric le 15/07/207.