Quand Mamie ose !

Quand mamie ose !

1298737860

 

Ses petites filles s’amusent devant elle.

Une mamy modèle, toujours présente pour jouer les nounous.

Son portable vibre…

Elle sait déjà que c’est lui.

Cet inconnu, cet homme plus jeune qu’elle. Il sait par des mots la faire frémir. Il ose avec elle des mots qu’elle ne pensait jamais accepter.

Sans lire le message, ses seins se durcissent, son sexe tremble.

Les enfants sont trop petites pour percevoir son trouble.

Est-ce bien raisonnable ? Il y a quelques semaines, elle a commencé à surfer comme disent les jeunes…Depuis si longtemps il lui disait qu’elle devait se mettre sur les réseaux sociaux.

« Ce serait bien maman que tu retrouves quelqu’un de ton âge ! Vous pourriez sortir…Nous serions plus tranquilles quand nous ne sommes pas là »

Elle sourit en y repensant.

Comment leur dire qu’elle se foutait d’avoir un partenaire de scrabble ou un monsieur fatigué à côté d’elle pour regarder les jeux de la trois ! Elle n’osait pas le dire mais elle avait envie, ou besoin d’un homme ! Un homme avec des mains, une bouche, un sexe ! Un homme qui lui donne l’occasion de jouir à nouveau.

Certes, il lui arrivait encore de se satisfaire seule dans son lit…

Un plaisir fugace, un peu mécanique. Ce qu’elle voulait c’est la présence d’un corps contre elle, d’une peau contre la sienne, d’un membre à caresser, à embrasser, à sucer…

Elle rougit de ses pensées…

Comment sa jeune troupe pourrait-elle comprendre ?

Pour eux, elle n’est plus qu’une gentille vieille dame que l’on doit protéger du monde. Lui tenir compagnie, l’écouter en pensant à autre chose.

Elle n’est pas dupe. Ils se croient dans le monde et elle au-dehors…Pourquoi les contredire ? Cela l’amuse d’avoir cette double facette.

Elle est allée sur internet…Il lui avait donné une liste de sites qui devaient lui convenir…Elle rit en y repensant. Des galeries de vieux messieurs et vieilles dames qui parlaient de leur club, de leur chorale, de leur tournoi de bridge où de leur visite de musée avec leurs amis.

Ce n’était pas pour elle.

Adieu les vieux ! Je vous laisse à vos tranquilles occupations…

En cherchant, elle a trouvé un site…Ici tout était explicite ! Des libertins, des coquins assumés…Etait-elle trop vieille ? Son corps un peu alourdi méritait-il encore d’être aimé…

Que risquait-elle ?

Quelques clics, une photo juste avec la naissance de ses seins, et plus qu’à attendre…

Elle a compris très vite qu’il y avait là de nombreux pervers, d’éternels frustrés, des obsédés de la braguette incapables d’écrire une phrase complète…

Sont venus après des hommes, souvent plus jeunes qu’elle qui lui parlait avec gentillesse sans être rebutés par son âge et ses kilos en trop.

Perdue dans ses pensées, elle n’a pas entendu sa petite fille.

« On goute bientôt mamie ? Tu rêves ! Ca fait trois fois que je te demande ! »

« Oui ma puce, on va gouter…Tu sais les grandes personnes elles rêvent aussi. Venez les filles, il y a des crêpes pour vous ! »

Et puis un homme lui a donné son portable…

Premiers messages doux, juste gentiment doux et coquins…

Elle répondait, appréciait cette approche prudente. Lui mettait un petit cran de plus régulièrement…

De coquins, ils sont devenus plus chauds, plus explicites.

Elle s’est surprise à ressentir de l’excitation, à attendre les prochains…

Passive au début, elle s’est fondue dans les scénarios, lui donnant des indications sur ses désirs, ses envies…

Seule dans son lit ses message lui procurent du plaisir. Son sexe retrouve l’humidité un peu oubliée…

Petit à petit ces texto vont de plus en plus loin, abattent ses barrières. Il évoque des caresses qu’elle connait si peu…Elle ose lui répondre avec des mots crus.

Hier, elle a franchi le pas. Elle était seule et lui pas très loin. Il est venu…

Un peu timides au départ…

On partage un verre, on parle d’elle, de tout et de rien. Elle sait déjà qu’elle ne repoussera pas ses gestes s’il ose…

Il ose…Il effleure sa main, son bras…Remonte sur son épaule.

Son autre main se pose sur sa jambe…A la lisière de sa jupe.

Elle n’a plus qu’une envie, que cette main remonte vienne toucher son sexe. Elle n’a pas envie de faire semblant de ne pas vouloir…

Il ouvre son chemisier se glisse. Des doigts vont chercher ses tétons…Pas très pratique, il le sait.

Sa main abandonne un instant ses cuisses pour la dégrafer. C’est maintenant sa bouche qui vient faire durcir ses seins.

Elle se moque de tout, maintenant elle a envie de cette bouche partout sur elle…Elle se lève. Lui tend la main. Viens.

Sa chambre est à côté. Il la déshabille, la pousse en travers du lit.

Avec autorité il écarte ses cuisses, pourquoi résister !

Elle commence à sentir son souffle…Il y avait si longtemps…

Son sexe est déjà une rivière ! Il joue avec elle, sa langue virevolte dans sa chate !

Elle trouve ses pensées vulgaires, elle s’en moque…Ses doigts la pénètre, sa bouche la dévore…Elle sent monter en elle une jouissance depuis longtemps oubliée…

Elle crie !

Danse sur le lit…Il continue…

Sa langue s’aventure entre ses fesses…Elle est troublée…elle aime. Elle ne sait plus combien de doigts la pénètrent, où cette langue se pose, elle jouit en cascades !

Elle revient à elle…Il la regarde…

Son corps connait encore des vibrations, de douces répliques.

Elle le déshabille, elle veut le toucher…

Elle lui écarte les mains, veut maintenant mener les débats. Elle serre entre ses dents ses tétons, à la limite de lui faire mal. Devine sa légère peur…

Elle fait glisser son pantalon.

Une bosse déforme son caleçon.

Elle mordille son sexe à travers.

Elle sait qu’il est à sa merci…Elle se force à prendre son temps. Elle veut le gouter.

Elle la mamie respectable veut sucer cet homme qu’elle ne connaissait pas il y a une heure !

Elle sourit de sa douce folie tout en dégageant cette bite qu’elle découvre ! Bite ! Elle se gronde intérieurement !

Est-ce comme cela que l’on parle à son âge ?

Elle l’ignore.

Elle titille ce gland, passe sa langue dessus. Elle entend sa respiration s’accélérer. Elle n’ignore pas que ses amants ont toujours aimé sa technique, son savoir-faire.

Comme le vélo, certaines choses ne s’oublient pas !

Pas besoin de remonter loin dans sa mémoire pour retrouver ses gestes savants.

Elle l’englouti ! Elle le serre très fort dans sa bouche. Elle connait les hommes et sait qu’ils aiment cette douce pression.

Sa main va chercher ses couilles ! Comme tu parles ma vieille ! Tu n’as pas honte à ton âge !

Elle se moque d’elle-même. Il est sa chose. Il se tortille sur le lit, ne veut pas se rendre trop vite…

Il ne résistera pas…

Avec un « attention !», il lui fait comprendre avec élégance qu’il va jouir !

Et alors !

Elle a soif de son jus ! Il y a longtemps qu’elle n’a pas senti un homme couler dans sa gorge !

Il gicle dans sa bouche ! Elle redécouvre ce plaisir que ses copines ne comprenaient pas ! Elle veut le pomper jusqu’à la dernière goutte, le vider…

Hier elle a été obligée de le faire partir vite. Son fils allait débarquer d’une minute à l’autre. A peine le temps de refaire son lit, de reprendre son allure de mamie respectable…

Jusqu’à tard dans la nuit, ils ont échangé des messages…

Elle a osé lui dire ce qu’elle voulait la prochaine fois…Sentir à nouveau un homme en elle…

Elle a même osé, elle n’en revient pas…

Lui dire qu’elle le voulait entre ses reins ! Il y a si longtemps qu’elle n’a plus osé. Elle sait pourtant qu’elle a envie de remettre toutes ses barrières à terre.

« Mamie, je veux encore du chocolat ! Tu rêves beaucoup aujourd’hui ! »

« Voilà ma puce ! »

Dans sa poche…

Son portable vibre à nouveau…

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau