Le policier

Le policier.

Trois suicides de policiers en trois jours article landscape pm v8

 

Il rentre chez lui, sa femme est irritée

Soirée grise, trop de factures impayées.

Une journée comme une autre, fatigué

Ce n’est pas la vie qu’il avait imaginé.

 

Des heures à remplir sa mission, ignoré

Des journées de maintien de l’ordre, conspué

Des personnalités en protection rapprochée

Pas un regard, ou un merci, méprisé

 

Au commissariat, seul dans le vestiaire, isolé

Il repense à ses rêves dans ce métier

Etre la pour les autres, les protéger

Ne pas être un pauvre flic, oublié

 

Il enlève son arme de l’étui, la nettoyer

Il regarde un instant son arme dépoussiérée

Ce serait si simple, le prendre et juste appuyer

Il sait qu’un accident est si vite arrivé

 

Laisser son flingue ici, ne pas l’emmener

Il y a des choses qu’il vaut mieux éviter

Dans son travail, il sait avec lucidité

La vie parfois ne tient qu’à un cran de sécurité

Commentaires (1)

misslaeti
Très joli poème !! Merci pour ce partage

Ajouter un commentaire