Le clown

Le clown

Le clown triste

Il arrive dans sa loge, se pose devant sa glace

Les rides sont profondes, se refaire une face

Maquiller les yeux, accrocher un sourire

Ce soir, avec son nez rouge, il doit faire rire

 

Une perruque pour cacher son crâne chauve

Des bretelles vertes, un pantalon mauve

Sans oublier ses longues chaussures cirées

Un dernier regard au miroir, il doit y aller.

 

Il est terrorisé comme depuis toutes ces années

Pas le droit à l’échec, quelques rires et c’est gagné

Mais si les visages se figent, restent impassibles

Il saura que son temps est fini, plus rien de possible.

 

Il entend la musique, c’est bientôt à lui d’entrer

Un premier tour de piste, ne pas s‘arrêter

Accrocher les regards, convaincre les enfants

Voir leurs yeux qui s’ouvrent, les petits bras ballants

 

Ce soir il est en forme, les applaudissements crépitent

Des cris de joie, les hourras que sa prestation mérite

C’est bientôt la fin, quelques saluts, un dernier tour

Il ferme les yeux, savoure l’instant, que de l’amour.

 

De retour dans sa loge, il se laisse tomber épuisé

Il entend encore là-bas, les petits êtres aimés

Le murmure de la salle, l’écho de leurs voix

Demain il faudra faire rire, encore une fois.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau