La fin des greniers..

La fin des greniers…

Grenier

Souvenez-vous de nos parties de cache-cache

Nous slalomions entre de vielles malles oubliées

La tête blanchie au passage de toiles d’araignées

Ne pas redescendre avant que les parents se fâchent.

 

Parcourir le grenier, découvrir mille trésors perdus

Une boite rouillée remplie de boutons  sculptés

Des jouets en vrac au fond d’un panier d’osier

Notre âme d’enfant s’en trouvait toute émue.

 

Défaire un ruban, lettres d’amour d’un autre temps

Mots appliqués avec une plume à l’encre parfumée

Des paquets de cartes postales aux angles abimés

Témoignages de disparus envoyés tout au fil des ans.

 

Ouvrir un ancien album, photos d’anciens poilus

Mariages à la campagne, pique-niques du dimanche

Papy en beau costume, mamy dans sa robe blanche

Les modes défilent,portées par ces corps inconnus.

 

Enfants ou adultes, ces greniers offraient de vrais trésors

Chacun trouvait un morceau de ses racines enfouies

Cette odeur de poussière, madeleines de Proust amies

Surtout ne rien jeter, ces parcelles de vies valaient de l’or.

 

Nous ne laisserons pas de nouveaux greniers à nos enfants

Les images sont numériques, très rarement imprimées

Par les mails, les missives amoureuses sont remplacées

Les cartes sont virtuelles, l’émotion d’un seul instant.

 

Je ne suis pas nostalgique, vers demain nous devons avancer

Je suis juste un peu triste, nos petits-enfants n’auront plus

En trouvant un disque numérique, cette émotion retenue.

Sur nos clés USB, ces odeurs ne seront pas gravées

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau