Mamy !

  • Par fdubost
  • Le 17/02/2015
  • Commentaires (0)

Mamy !

Grand mere 768x1024

Il était gentil Papy avec toi ?

Oui mon enfant…Je l’aimais beaucoup…

Raconte-moi encore…

J’avais 17 ans, je vivais avec mes parents et mes frères et sœurs. Dans un bel immeuble. Nous étions heureux.

Et puis la guerre est arrivée. Je ne comprenais pas. Le monde devenait fou.

Un soir, nous allions nous coucher.

Dans le silence de cette soirée, les sirènes se sont déchainées.

Une robe de chambre enfilée, nous étions déjà dans les escaliers pour descendre dans les abris.

 

Les abris ? C’était quoi Mamy ?

 

Comme une grande cave géante, comme un couloir du métro…Quand les bombes tombaient on allait avec les voisins s’y réfugier.

Ce soir-là, l’abri était presque plein. Je me suis retrouvée dans un petit coin…Presque seul. Maman s’occupait des petits, moi j’étais la grande. La lumière vacillait, il y avait plein de poussière. J’avais peur.

Bonjour ! J’ai levé les yeux. Il était là, il me souriait. Il était un peu plus vieux que moi…

Vous voulez une couverture ?

Il l’a posée sur mes épaules et pendant toute l’alerte il a tenu mes mains pour me rassurer…Il chantait tout doucement une mélodie de l’époque…Charles Trenet je crois…Tout le monde avait peur, mais moi j’étais bien…

 

Et après Mamy ?

 

L’alerte s’est terminée, il est parti aider les gens âgés à sortir de l’abri. Je l’ai perdu de vue. Le lendemain, Papa décidait de nous faire partir à la campagne.

Trois ans se sont écoulés. La vie était compliquée, beaucoup de souffrance.

Moi, je n’avais pas oublié ses yeux. Chaque fois que j’étais triste, je fermais les paupières et j’entendais sa chanson.

Un matin, les cloches ont commencé à sonner, sans s’arrêter, à toutes volées…

La guerre était terminée. Les gens s’embrassaient, riaient comme des fous…

Nous sommes rentrés dans notre ancien appartement. La vie reprenait doucement. J’allais  avoir 20 ans.

Un dimanche, je suis allé à la messe avec mes parents, j’avais une robe à fleurs et un chapeau de paille. Je crois que j’étais belle.

A la sortie de l’église…J’ai vu un homme qui se tenait à quelques mètres, un bouquet de fleurs dans les mains.

Il était maigre, il flottait dans son costume.

J’ai regardé ses yeux, c’était lui. Les années passées avaient creusé son visage.

J’ai reconnu son sourire…Je me suis approché…Il m’a tendu son bouquet…

« J’ai oublié de vous dire au revoir la dernière fois, prenez ce bouquet pour me faire pardonner »

Nous nous ne sommes jamais quittés pendant 60 ans.

Aujourd’hui il est parti…Mais tu sais mon enfant il est toujours là…Et on se retrouvera…

 

C’est beau ton histoire mamy…

 

Ma petite, j’ai un cadeau à te faire…Ouvre ce petit coffre !

Tu voies ces fleurs séchées ?

C’est son bouquet, je l’ai toujours conservé comme un porte bonheur.

 

Merci Mamy

 

Toi aussi ma puce, tu croiseras un jour des yeux qui te rendront heureuse…Ce jour-là tu penseras à moi…

 

 

Ajouter un commentaire