Accueil

Bonjour et bienvenue chez moi !

Bienvenue sur le site de Frédéric !

Bonjour à tous.

Je suis auteur de théâtre. Mes pièces sont jouées régulièrement à travers la France. Je suis membre de la SACD qui gère mes droits d'auteurs. 

169 créations à ce jour pour environ 620 représentations.

Vous trouverez sur les pages qui suivent l'ensemble de mes pièces disponibles. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez une adaptation d'un de mes textes à votre distribution.

En dehors de la version de ce site, certaines pièces ont plusieurs versions écrites et modifiées pour permettre à certaines compagnies d'adapter l'histoire à leur équipe.

 J'ai aussi envie de vous faire partager certains de mes textes courts, inspirés par le quotidien, l'actualité ou les événement de la vie en général.

Enfin vous trouverez certaines photos et vidéos relatives aux pièces.

A bientôt.

 

Interview FNCTA

http://fncta-rhone-alpes.fr/frederic-dubost-auteur-de-theatre/

 

 

 

31632002 831429130374358 6613144669603758080 n

2018.

 

Les nouvelles pièces de 2018.

Vous pouvez les retrouver dans la colonne de droite. Et les télécharger !

Janvier

Chation-Badabonne !

Une saynète. 2 personnages. Environ 10 minutes. 

Mortelle succession ! 

Une pièce noire pour trois personnages.

Mars:

Vacances Ardéchoises !

7 personnages. 3 h et 4 f.

Des vacances entre amis 

Un parfum de vaudeville qui déraille.

Ephémère boutique.

Une saynète avec 6 personnages.

Une boutique vide où les passants entrent sans savoir qu'ils vont trouver du calme et du temps.

 

Juin:

Trash T.V..

Une pièce pour 8 personnages. (7 ou 8 comédiens)

La vie d'une chaine de télévision qui n'existe pas...Quoique ! 

78ans.com.

Un monologue pour une comédienne.

Une femme de 78 ans nous parle de sa vie en Ehpad, de sa vie passée, de l"amour et des hommes. De la mort...

Le tout avec franchise et un soupçon de goût de la provocation.

A la vie, à la scène !

1 H et 2 femmes

Un hommage aux "Parents terribles de Cocteau. Une comédienne qui interprète le rôle d'Yvonne se laisse envahir par le personnage.

Texte du jour.

Les comédiens

 

Les comédiens sont comme les enfants

On leur donne un mot, une phrase

Ils en font une histoire, une légende

Avec un habit de lumière sur le dos

Ils changent le monde et deviennent des princes

 

Les comédiens sont comme les enfants

Par un regard au public, un geste…

Ils captivent notre attention et notre regard.

Ils se cachent derrière un rideau rouge

Ils ont peur, et ils adorent cela

 

Les comédiens sont comme les enfants

Insupportables à souhaits, adorables à foisons

Il suffit d’un mot, pour qu’ils perdent confiance

Mais par la magie d’un applaudissement

Regardez-les se redresser, savourer le moment

 

Les comédiens sont comme les enfants

Ils détestent le noir et préfèrent la lumière

Ils ont chacun leur doudou, une chose qui les rassure

Après avoir joué, ils démontent leur décor

Et rangent leurs accessoires dans des coffres à jouets.

 

Les comédiens sont comme les enfants

Ce qui vous semble futile pour vous

Construit leur vie et leur bonheur.

Mais comme les enfants, quand les lumières tombent

Ils ont besoin de vos bras, de votre tendresse

En attendant demain, de pouvoir rejouer.

Je suis monté sur scène

 

 

Je suis monté sur scène

Ce ne sont que quelques marches de bois

Quatre pas entre le sol et la scène

Et pourtant

 

Je suis monté sur scène

Et je suis passé de l’ombre à la lumière

Comme enlevé par ce halo

J’ai découvert un autre monde

 

Arrivé en haut, je vous voyais là

Assis dans vos fauteuils, les yeux bloqués

Sur moi, sur ce personnage qui avait pris mon corps

Et puis…

Un mot…un deuxième…

Cet autre moi prenait possession de ma voix

Mes mains n’étaient plus les miennes

Mon regard ne voyait plus que le noir et le néant

 

Je suis monté sur scène

En une heure j’ai joué une vie

En quelques pas, j’ai traversé la planète

En quelques gestes, j’ai redessiné le monde

 

Je suis monté sur scène

Et puis vos mains se sont agitées

Elles se frappaient les unes contre les autres

Leurs coups se transformaient en musique

Et cette musique montait en moi

 

On a coupé la lumière

On a fermé le rideau

La salle était vide

Je suis resté seul…mon personnage était parti…

Il m’avait volé mes forces

 

Alors…

Je suis descendu de scène

Je n’étais plus que moi

Je te cherchais du regard

Mais je savais déjà !

La scène

 

On nous demande souvent pourquoi faire de la scène

C’est vrai en définitive, quoi de plus fou finalement

Monter sur des planches, lancer des mots dans le vent

Redescendre sous les applaudissements. A quoi ça mène ?

 

C’est un art volatile, le mot déclamé, c’est déjà du passé.

Nous sommes des rois de pacotille, des amants de placard

Des méchants pour de faux, des gentils très exagérés

La vérité est ailleurs, elle est là quand on retire nos fards.

 

Il faut l’avouer, de cette adrénaline nous sommes drogués.

Inventer des personnages, se faire peur là, devant vous

Une seule explication qui tienne, nous voulons être aimés

Notre mémoire des phrases, l’éternelle menace du trou

 

Nous n’avons pas tous du talent, il faut en convenir

Amateurs ou enfants débutants, comédiens confirmés  

Une seule règle s’applique à notre art, s’en souvenir

Rien n’est jamais acquis, il faut garder l’humilité  

 

Parents confiez nous vos enfants, un bon placement

Ils apprendront à rêver, à toujours se réinventer

La scène est petite, mais pour tous ces garnements

C’est un monde sans limites, des rêves illimités.

Pour me joindre :

Frédéric DUBOST

dubostfrederic@yahoo.fr

21 chemin du Ballie

38790 Charantonnay.

Scan0014

Date de dernière mise à jour : 05/08/2018